Accueil / Actus Humour Lyon / Jérémy Charbonnel, le jeune prodige lyonnais.
Jérémy Charbonnel, le jeune prodige lyonnais.
©Béatrice Cruveiller

Jérémy Charbonnel, le jeune prodige lyonnais.

Jérémy Charbonnel  est le rejeton de trop de sa famille. Comme il devait se démarquer de ses grands frères, Jérémy s’est lancé dans la comédie. Entre cinéma, télévision et scène, son cœur balance. Jérémy s’est installé à la Comédie Contrescape avec son spectacle « L’Homme idéal ou juste un gros connard ? » mais on peut également le voir dans le film Cloclo.

YouHumour : Avez vous appris l’humour à Lyon ?

Jérémy Charbonnel : Je n’ai pas vraiment appris l’humour à Lyon. J’ai commencé à jouer au Théâtre des Pentes de la Croix Rousse afin d’être formé en tant que comédien au début. J’étais dans une troupe amateur puis j’ai rejoint le Studio Pygmalion. Au bout d’un moment je me suis dit qu’il ne fallait pas attendre le coup de fil magique et c’est comme ça que m’est venu l’idée de me lancer dans l’humour. Jamais je n’aurais pensé avoir mon One Man Show mais à force d’écrire un sketch, puis un sketch etc… c’est ainsi que mon spectacle s’est lancé

YH : Quels sont vos plus beaux souvenirs dans cette ville ?

JC : J’en ai plusieurs qui me viennent à l’esprit mais surtout deux… Le premier c’était au Théâtre des Pentes de la Croix Rousse. C’était ma première sur scène et c’est là que j’ai découvert mon potentiel. C’est aussi à ce moment que j’ai su que je n’étais pas fait pour les études de commerce ! Mon second souvenir c’était à l’Espace Gerson. Ma première pour un Lundi Découverte en décembre 2010. J’ai remplit la salle avec ma famille et mes potes. J’allais montrer mon travail en direct pendant 15 minutes. J’ai eu une dose d’adrénaline de dingue, c’était incroyable.

YH : Que ressentez vous quand vous revenez jouer chez vous ?

JC : Je le vis à chaque fois comme un retour à domicile. En particulier à l’Espace Gerson qui est devenu comme une seconde maison pour moi. C’est à cet

©DR

©DR

endroit que l’on m’a fait confiance pour la première fois. Je m’y sens chez moi, vraiment, et je leur suis reconnaissant.

YH : On vous voit à la télé, au cinéma et sur la scène, quel secteur préférez vous ?

JC : Alors ça c’est une question que l’on me pose fréquemment. À la base je suis comédien. Moi j’ai un type d’humour particulier, ce n’est pas du stand up pur, j’ai beaucoup de personnages. Mais j’ai eu l’occasion de tourner dans des films comme Cloclo ou l’Escalier de Fer. C’est très différent. À la caméra tu fais vivre un personnage pour le réalisateur. Il y a des partenaires et une véritable famille se crée. Dans mon One Man Show je suis seul. C’est difficile donc à dire ce que je préfère, mais si je pouvais continuer à alterner entre les 3 pendant longtemps, alors ça serait l’idéal.

YH : Avez vous des modèles et des références ? Quelles sont vos inspirations ?

JC : Je crois que les premiers qui m’ont fait marrer ce sont Les Nuls. J’étais super jeune mais ce qui était incroyable c’est que ces types faisaient rire mes frangins, qui ont 9 ans de plus que moi. C’est quelque chose qui m’a marqué. Après pour moi, mon modèle et celui qui m’a donné envie de me lancer dans ce domaine c’est Elie Kakou. Il y a aussi Albert Dupontel que je trouve brillantissime. Ce sont tous ces gens qui m’ont donné un esprit décalé et qui ont participé au fait que je ne puisse pas rester derrière un bureau.

YH : Est-ce qu’une émission comme « On n’demande qu’à en rire » pourrait vous tenter ?

JC :  Je n’en suis pas encore là. Les humoristes comme Tsamère, Ferrari ou Olivier de Benoist avaient déjà un spectacle bien rodé quand ils ont participé à l’émission. C’était des artistes déjà prêts. Ils ont d’abord appris le métier sur scène et ont utilisé la télévision comme promotion pour augmenter leur notoriété.

YH : Au final, homme idéal ou gros connard ?

JC : Ah pour ça il faut venir voir le spectacle ! Je crois que je suis bon dans les deux en fait. Chacun le prend comme il le veut. Je dirais que je suis le connard idéal finalement.

YH : Avez vous des projets futurs ?

JC : Eh bien j’ai toujours mon spectacle d’impro « Les Colocataires » à la Comédie Contrescape. J’enchaîne ensuite avec mon One Man « L’Homme idéal ou juste un gros connard ? » qui vient d’être prolongé jusqu’au 1er février 2014. À partir du 12 février je serai en tournée dans toute la France et je terminerai à Avignon en juillet, vous pouvez aller voir sur mon site internet pour toutes les dates. Sinon c’est difficile de se projeter dans ce métier, tout peut arriver !

Réservez vos places pour le one man show de Jérémy Charbonnel :  http://www.billetreduc.com/94988/evt.htm

Retrouvez également les actus de Jérémy sur son site officiel : http://www.jeremycharbonnel.fr/

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>